Stop aux fin de mois difficiles
- 159 -

Les pièges à éviter lors d'un investissement dans le Girardin

Money, Bank Note, Euro, Hand, Banknote

Le Girardin industriel est un outil légal permettant de réduire son imposition. Il se base sur un investissement effectué dans les régions DROM-COM et sert à diminuer votre facture fiscale. L’investissement comporte cependant plusieurs pièges et il vous faudra donc être très minutieux afin de les éviter.

Le principe du Girardin industriel

Le dispositif Girardin octroie une diminution d’Impôt sur le Revenu (IR). Il concerne les contribuables ayant effectué un investissement dans les régions outre-mer. Le placement doit être effectué dans le domaine agricole, artisanal ou industriel. Au fait, la loi Girardin était en vigueur jusqu’à fin décembre 2020 dans les DOM et dans l’île de Saint Martin. Son éligibilité pour les COM et la Nouvelle-Calédonie a été étendue jusqu’en 2025. Le dispositif cherche à soutenir les sociétés locales en finançant les surcoûts, produits par l’éloignement géographique.

Concrètement, la réduction d’impôts au travers du Girardin Industriel se résume à investir à fonds perdus dans une entreprise. Cette dernière acquiert ensuite de l’équipement qui doit être loué à un opérateur local situé dans les territoires et départements d’outre-mer pendant cinq années. À la fin de cette période, l’entreprise doit être liquidée et l’équipement vendu au locataire pour 1€ symbolique. En échange, l’investisseur contribuable va percevoir une diminution de son imposition.

Le taux final de la diminution d’impôt varie en fonction de plusieurs facteurs : nature, date et lieu de l’investissement. Habituellement, il en ressort entre 110 % et 120 % du capital initialement investi. Cette diminution d’impôt est totalement acquise l’année suivant l’investissement.

Girardin industriel : les pièges à éviter

Un investissement girardin comporte plusieurs pièges potentiels. La diminution d’impôt perçue peut notamment être annulée si l’investisseur ne conserve pas ses parts pendant les 5 ans. La mise en location doit également aller jusqu’au bout de cette durée. Il s’agit d’un énorme risque en cas de défaillance du locataire. La défiscalisation peut aussi être annulée si l’on modifie l’affectation de l’investissement. Il est à noter que certains projets Girardin doivent être agréés par le Ministère de l’Economie et des Finances. On parle d’investissements d’une somme supérieure à 250 000 euros hors taxes, mais aussi de ceux effectués dans le domaine du transport. Dans la plupart des cas, il vous faudra l’accompagnement d’un expert comme Profina afin de consolider le projet.